Lulu on the bridge

Publié le par Florinette






















Éditions Actes Sud, 2006, 217 pages.

Traduit de l’américain par Christine Le Bœuf.



Quatrième de couverture :

« Lors d’un concert à New York, une fusillade éclate et le saxophoniste Izzy Maurer est touché par une balle perdue. Cet accident va bouleverser sa vie. Convalescent, le musicien, encore incapable de jouer, marche dans Manhattan avec difficulté. Au hasard d’une rue, il tombe sur un cadavre. Épouvanté, il s’enfuit en emportant la mallette de l’inconnu. De retour chez lui, Izzy en inspecte le contenu et trouve une pierre qui, dans l’obscurité, devient bleue et s’élève lentement au-dessus du meuble sur lequel il l’a posée. »

« La magie n’est pas seulement un rêve. Elle est réelle et porteuse de toutes les émotions de la réalité » Paul Auster

Magie, c'est bien de cela qu'il s'agit. Car en lisant cette magnifique histoire, j’en oubliais presque que je tenais entre les mains un livre, mais bel et bien le scénario du film. Je visualisais parfaitement le moindre détail du déroulement des scènes, c’est tout le film qui défilait dans ma tête c’est pour cela que j’ai eu envie de le regarder sans plus attendre et pour en voir quelques extraits rendez-vous ICI.

           

Publié dans Bibliographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Je suis choqué ! Outré ! Révolté !Pas une ligne sur le nouveau film de Paulo !C'est un scandale !Un manquement grave !:-)
Répondre
A
C'est peur-être toi, c'est peut-être pas toi. C'est sans doute toi qui roupille là. C'est sans doute toi qui est à l'autre bout de cette pièce. C'est aussi toi qui est si soucieux, si présent. C'est sans doute toi la solution. Mais attendant, tu n'es pas là... C'est peur-être toi, c'est peut-être pas toi. C'est sans doute toi qui roupille là.<br />  <br /> http://andy-verol.blogg.org
Répondre